“Mon cochon fait maison”

L’histoire des charcuteries Marseillaises au début du 20ème siècle est imprégnée du savoir faire des habitants de la Haute Durance. Cette culture profonde perdure encore dans quelques familles des Hautes-Alpes.

Les animaux des espèces caprines, ovines, et porcines peuvent être abattus en dehors d‘un abattoir, par la personne qui les a élevés ou entretenus et la totalité de la viande doit être consommée sur place et dans le cadre familial.

Expositions “Mon cochon fait maison“: Musée Départemental de Gap 2011, 2012.