ON EST CE QU’ON MANGE

 

En parallèle avec mon travail sur les semences paysannes, mon questionnement sur l’alimentation s’est prolongé avec ces prises de vues qui nous dévoilent une intimité des foyers.

Un extrait y est exposé au MUCEM à Marseille jusqu’en 2023 dans l’exposition “Le grand Mezzé”.

LAINE DU COIN

 

Depuis quelques années certains éleveurs ont décidés de revaloriser la laine de leur brebis. Deux d’entre eux, installés dans les Haute-Alpes, Pascaline et Jean-Baptiste, transforment la laine de leurs bêtes plutôt que de la jeter ou de la vendre une misère.

Pascaline élève des Mérinos : elles ont une laine des plus fines. Transformée en pelotes et fils dans une filature Italienne spécialisée dans le traitement des laines trés fines. LA LAINE VAGABONDE

Jean-Baptiste élève des Brigasques : elles ont une laine “grossière” qui doit être transformée dans une filature en Sardaigne spécialisée pour ces laines. Elles sont ensuite tissées en tapis aux motifs de La Vallée des Merveilles, vallée voisine de la Vallée de La Brigue (origine des ces brebis). TAPIS BRIGASQUES

Expositions : Musée Départemental de Gap 2016/2017 “LAINE DU COIN”                                                                          Maison du Berger 2020/2021 “LAINES DE MONTAGNES/MONTAGNE DE LAINE

CARAVANE BOTANIQUE D.VILLARS

A l’occasion du bicentenaire de la mort du botaniste Dominique Villars, le Conservatoire Botanique National Alpin (CBNA) et ses partenaires proposent une randonnée de trois jours, entre Rabou et Le Noyer dans les Hautes-Alpes,          j’ai suivi botanistes, scientifiques et autres invités pendant ces trois jours, sur les pas de Dominique Villars et Dominique Chaix, botanistes du 18éme.

Exposition “Caravane botanique Dominique Villars” : Musée Départemental de Gap 2014 / Ecomusée de Pisançon 2015.

PAYSANS HORS LA LOI ?

 

Est une série de rencontres avec des paysannes et paysans qui décident non sans risque, de ne pas acheter de semences hybrides (stériles) pour travailler avec de la semence paysanne (se reproduit naturellement). Ils sont photographiés, identifiables ou pas selon leur désir, avec l’une des semences dont ils assurent la reproduction. Appelées semences paysannes, elles ont accompagné les générations de femmes et d’hommes qui les ont adaptées à nos besoins au fil des siècles.

Ici je propose que l’on se pose les bonnes questions sur ce que l’on mange : Comment cela est-il produit ? Pourquoi le Vivant est devenu le terrain de jeux de quelques industriels ? Pourquoi la valeur nutritive des légumes a autant baissé en 70 ans ? Pourquoi des paysans se retrouvent Hors La Loi en produisant sans acheter les semences brevetées ?

Et pourquoi serions nous obligés de nous soumettre à cette agro-industrie polluante et meurtrière ?                                      RÉSEAU SEMENCES PAYSANNES  / INFOGM

MON COCHON FAIT MAISON

 

L’histoire des charcuteries Marseillaises au début du 20ème siècle est imprégnée du savoir faire des habitants de la Haute Durance. Cette culture profonde perdure encore dans quelques familles des Hautes-Alpes.

Les animaux des espèces caprines, ovines, et porcines peuvent être abattus en dehors d‘un abattoir, par la personne qui les a élevés ou entretenus et la totalité de la viande doit être consommée sur place et dans le cadre familial.

Expositions “Mon cochon fait maison“: Musée Départemental de Gap 2011, 2012.

PORTRAIT DU MUSÉE

 

Compositions photographiques de détails et ambiances captés dans les collections du Musée Départemental de          Gap en 2010. Cette série a été conçu pour être présentée dans un meuble à tiroirs plats et vitrés de pésentation d’objets archéologiques.

RENCONTRES D’ANCIENS

 

Suite aux photos des friches de l’usine Péchiney de l’Argentière La Béssée dans les Hautes Alpes, ma chambre 4×5 inch capture les regards, mains et détails de peau d’anciens ouvriers de l’aluminium. Cette série de 40 portraits sera financée et exposée au Musée Museum départemental de Gap en 2009.

Expositions “Rencontre d’Anciens” : Salle des Fêtes de L’Argentière /  Musée Départemental de Gap /                      Théarte de Privas /  Ecomusée de Pisançon.

RACINE DE CIRQUE

 

Suivi du “Cirque Désaccordé” pendant leur dernière année de résidence à Gap.

Exposition : Musée Museum Départemental de Gap, 2003.

MATIÈRE, LUMIÈRES,DÉVERS

 

C’est la rencontre entre deux silloneurs de vallée et de crêtes : l’un en revient avec des images, l’autre avec des idées…et les deux avec beaucoup d’émotions. Ainsi a démarré cette relation entre un regard et un savoir sur la montagne, la rencontre avec un territoire et les gens qui l’habitent, mais également avec soi-même… ”                                                                                                                                                                                                                  Marc Mallen

Exposition : Domaine de Charance, salle d’expo du Parc Nationnal des Écrins, 2002.

IMPRESSIONS CORPORELLES

 

Derrière nos peaux, un bouillonnement, c’est ce que je suis allé chercher avec cette série photographique.

Expositions : La Tour de Peitz en Suisse, 1994 / Le Mois de la Photo à Paris, 1995 / Serres Lezarts 2017.

REGARD SUR UNE CAMPAGNE DE PÊCHE

 

-“OTTER-BANK 60° NORD” : Du port de Boulogne sur Mer les chalutiers partent en Mer du Nord à la recherche de bancs de Flétans. J’ai embarqué 17 jours à bord de l’OTTER-BANK, le temps qu’il faut pour remplir suffisamment les cales afin de rentabiliser la pêche et payer les marins.

-“UN PORT, LA NUIT, DES HOMMES” : La nuit les quais du port de Boulogne sur Mer s’activent au rythme du retour des chalutiers. Les cales pleines sont déchargées, les poissons calibrés et mis en caisses pour la vente au petit matin de l’autre côté des quais.

Expositions: CCI de Boulogne sur Mer, 1991 / Galerie “BASTA” Lausanne, 1992 / Musée portuaire de Dunkerque, 1993.